Le ciel au fond des poubelles

Chers lecteurs/lectrices 

J’espère que vous avez bien profité du soleil, même si toute cette chaleur souligne en gras les changements climatiques à venir.

De mon côté, l’histoire de l’écriture du roman « Le ciel au fond des poubelles » ( le lien pour lire le chapitre 1 est en bas de cette page) est devenue une saga comme le Cœur Créateur les aime : éblouitonnante, pleine de rebondissements, avec sa vie propre et une fin imprévisible.

Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais dans un article précédent (27 février 2017 : Réveillez votre génie créateur en quelques minutes) je racontais comment j’ai senti dès les débuts que le roman que je tentais d’écrire avec mon amie Denise Neveu manquait de vie et de sens.

Après m’être dit que je devais m’être prise pour une autre et que je n’avais pas ce qu’il faut pour inventer une histoire, j’ai fait la pratique du Wow! Enfin! Merci! (que vous pouvez lire à la fin du même article) et j’ai reçu une inspiration salutaire.

À partir de ce moment, l’histoire a pris les devants comme si elle avait sa volonté propre et les filons, les scènes et les dialogues ont déboulé à toute allure dans ma tête.

C’est à ce moment que Denise Neveu s’est aperçue que malgré sa merveilleuse plume, elle n’avait pas la fibre d’une romancière qui suit l’évolution de ses personnages en profondeur et qui donne une courbe dramatique à l’histoire.

Moi qui pensais que je n’avais pas ce qu’il faut, j’ai réalisé que, depuis plus de 40 ans, je suis témoin d’histoires de transformation au quotidien et que l’imagination ne me manque pas pour en inventer. Au contraire.

Quand Denise s’est aperçue que j’avais créé et écrit la majorité du roman (90 à 95%) elle m’a avoué que, même si de mon côté je comptais toujours mettre nos deux noms sur la page couverture, elle ne se sentait plus à l’aise de le signer. Elle aurait eu l’impression d’être dans un mensonge. (Par chance vous pourrez avoir un aperçu de son écriture car c’est elle qui a écrit ‘Les heures bénies’ dans le roman.)

Alors je suis devenue l’auteure du roman « Le ciel au fond des poubelles ». Bien sûr, je vais témoigner de sa participation et de son apport au début du livre.

Le plus beau dans tout ça c’est que nous collaborons maintenant avec bonheur à un nouveau projet : un livre pour enfant! À suivre…

Ce roman  Le ciel au fond des poubelles, je lui ai donné mon meilleur et j’ai eu grand plaisir à l’écrire même si ça a été un énorme travail. Je l’aime d’amour! Je l’ai fait lire à quelques amis qui l’aiment tout autant.

Deuxième revirement : après une attente de 6 mois, la maison d’édition sur laquelle je misais pour accepter ce genre de roman initiatique ne l’a pas retenu.

Je l’avais envoyée à quelques autres en sachant que ça risquait de ne pas convenir. Comme de fait, elles ont répondu que même si «  le roman était original et rafraichissant, l’écriture inventive etc…) ça ne s’adressait pas à leur lectorat habituel.

Moi qui croyais être tellement déçue, ma réaction au refus de la maison sur laquelle je comptais m’a prise par surprise. Au lieu d’un sentiment de rejet ou d’échec, une petite joie collée à un sentiment de liberté retrouvée a gonflé ma poitrine accompagnée d’une sensation d’être suspendue dans le vide. Comme si mon intuition corporelle était au courant de ce que je ne savais pas encore.

Je ne comprenais donc pas pourquoi je vivais ça comme ça. Je me disais que l’avenir me le dirait. Ce que je savais pour sûr c’est que la pratique régulière du Wow ! Enfin ! Merci ! y est pour quelque chose.

Elle me permet de m’appuyer sur mes fidèles et folles alliées -l’émerveillement, la joie, la gratitude- de me laisser guider par elles et de continuer ma route en baignant dans la douceur et l’ardeur du coeur, quoiqu’il arrive.

Ça fait en sorte que ma valeur et mon bonheur ne dépendent pas de l’extérieur. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas besoin d’appréciation et de reconnaissance comme tout le monde, mais ce besoin est bien au chaud entre mes mains.

J’ai donc décidé de rependre mon bébé pour le mettre au monde moi-même avec tout l’amour dont il a besoin.

Eh bien croyez-le ou non l’avenir vient d’arriver ! En écrivant les mots « avec tout l’amour dont il a besoin » je me suis surprise à pleurer. Curieuse, j’ai pris le temps d’écouter ce qui cherchait à s’exprimer à travers cette émotion.

Voici ce qui a surgit petit à petit : autant mon roman a besoin d’être porté avec amour autant j’ai besoin d’être entourée d’amour pour le mettre au monde. En écoutant ce besoin, une phrase du roman m’est revenue « Tout est fait exprès pour l’amour ».

C’est là que tout a pris son sens ! J’ai saisi que depuis le début de cette aventure c’est cet immense amour, qui cherche à nous rejoindre à travers tout et qui m’a visitée dans ma vingtaine, qui a mené la barque du « Ciel au fond des poubelles ».

Faut croire qu’il ne voulait pas passer par les mains d’un éditeur, parce qu’il m’a révélé qu’il désirait être porté par une chaine d’amour, une vague de mains humaines. Comme vous verrez en lisant le roman, ça fait plein de sens.

Vous dire la belle chaleur et l’émerveillement que j’ai ressentis en embrassant ce besoin et en découvrant le sens de toute cette histoire qui s’est dessinée en filigrane de celle du roman!

Une fois de plus, je réalise qu’une de nos plus grandes richesses c’est notre manière d’aborder ce que la vie nous présente. Notre aptitude à nous servir de tout pour aimer et créer du bon, du beau et du nouveau qui réjouit et comble nos coeurs.

Alors voici ce que je vous propose 

 Je vais vous envoyer un chapitre de mon roman aux 2 semaines jusqu’aux Fêtes (j’aimerais le publier autour de ma fête le 29 janvier).

Si vous aimez le chapitre 1 et les suivants et que le coeur vous en dit, j’aimerais que vous les lisiez avec les yeux du cœur, mais sans complaisance (bel exercice en perspective !), et que vous m’écriviez vos commentaires : autant ce qui vous a touché, éclairé, fait rire ou sourire, que les endroits où ce n’est pas clair pour vous, où vous sentez qu’il manque quelque chose pour embarquer ou suivre, où vous voyez des fautes.

Et, pour vous donner un p’tit air d’aller, je vais faire tirer l’original encadré de la page couverture (que vous voyez en haut de la page) parmi ceux qui m’auront envoyé leurs commentaires pour chaque chapitre (8 en tout d’ici Noël J).

Je crois que vous ne vous ennuierez pas à lire cette histoire dont voici un bref résumé.

Avril 2015, surprise inespérée pour Solange Langevin découragée par les refus répétés de son livre pour enfants : Marie de Nazareth la convoque par courriel au restaurant ‘Le Dragon Vert’ pour lui faire une proposition rocambolesque. Cette rouspéteuse de broue désabusée en quête de gloire et cette chamane de rue, slameuse au grand cœur, seront plongées dans une aventure décoiffante. Pour réaliser leurs vœux les plus chers, elles devront traverser trois portillons, faire face à des obstacles, des échecs, des conflits de taille, et se transformer mutuellement à travers un projet d’écriture commun et une histoire d’amour qui les opposera.

Dans un langage digne de Fred Pellerin, cette Marie, dont la vraie identité est un mystère pour Solange, l’invitera à caller l’amour, à suivre sa recette du pâté chinois de la création pure laine, à ne plus ajouter de faux cils à la réalité, à cesser de faire des taches de moutarde sur le Corps mystique et à trouver le ciel au fond des poubelles.

Comme le concluent les Poètes Sans Fils, les guides invisibles de Marie, dans cette saga écologique des relations et de la création, ‘Tout est fait exprès pour l’amour!’

 Voici le lien pour le chapitre 1

 http://www.coeurcreateur.com/mon-roman/ ‎

Si vous voulez plus d’informations sur le Laboratoire de Création Radicale, un atelier virtuel, que j’offrirai en octobre allez à:

http://www.coeurcreateur.com/ateliers

 Bonne lecture, donnez-m’en des nouvelles et n’hésitez pas à partager avec vos ami(e)s et vos ennemi(e)s !

Vous aimez? Souscrivez à ma liste d'envoi et recevez des pratiques, des articles, des clés pour aller vers ce que votre coeur désire les cheveux au vent et le coeur léger dans la décapotable de la vie!

Recevez aussi en cadeau les clés pour transformer vos impasses en possibilités inespérées!

Merci, vous avez bien été ajouté sur ma liste d'envoi